Jeannie Pitjara · Bush Medecine Leaves · 2018

Acrylique sur toile, 43 x 91 cm
Œuvre unique, vendue avec certificat d’authenticité
Montée sur chassis
Prix compris entre 400 et 700 €
UGS : 18JP031 Catégorie :

Description

À PROPOS DE L’ŒUVRE

Son travail se singularise par un graphisme éclatant dans cette toile représentant le Yam Dreaming. Ce rêve célèbre et représente l’esprit de l’igname, laquelle a nourri et nourrit toujours les aborigènes depuis le début du monde. Ainsi, dans une même toile, elle peint aussi bien la graine de l’igname, que les feuilles et les fleurs.
S’inspirant du travail de sa tante Emily Kame Kngwarreye, elle peint avec une palette réduite, jouant sur les contrastes, afin d’accentuer le mouvement. Les couleurs semblent se mouvoir sur la toile, et se modifier.
La toile provient d’un centre d’art et possède un numéro d’enregistrement (18JP031). Les indications sont mentionnées à l’arrière de la toile. Elle est vendue avec un certificat d’authenticité.

 

À PROPOS DE JEANNIE PITJARA

Originaire du Désert central, Jeannie Pitjara est née vers 1957 à Utopia dans une famille d’artistes célèbres, celle des Petyarre. Dans les années quatre-vingt, elle participe aux côtés d’autres femmes aborigènes à un projet artistique autour de l’art du batik ; elles ont réalisé des étoffes de soies, recouvertes de motifs floraux. La collection a été acquise par la Robert Holmes a Court Collection et a fait l’objet de nombreuses expositions, participant à la reconnaissance des femmes artistes aborigènes.
Forte de son expérience, Jeannie Pitjara a embrassé une carrière artistique. Elle s’inspire des connaissances acquises autour du batik pour peindre, de manière minutieuse, des fleurs en mouvement. Bien qu’elle soit héritière du rêve du Mountain Devil Lizard, elle préfère réaliser des séries de toiles portant sur les fleurs : les Bush Medicine Dreaming, et les Bush Peanut Dreaming et les Yam Seed Dreaming (les graines d’igname du Bush). Au delà de l’aspect floral, elle tente de donner une dimension artistique aux ressources alimentaires du désert. Toutes ces histoires lui ont été transmises par son père.
En 2010, Les œuvres de Jeannie ont été présentées lors de l’exposition itinérante « Tradition to Modernity » en Australie et en Tasmanie, et surtout à l’international.

Ses œuvres sont présentes dans de nombreuses collections :

National Gallery of Australia, Canberra (Australie)

The Holmes a Court Collection, Perth (Australie)

 

Principales expositions personnelles et collectives :

2010. « Tradition to Modernity », Central Art, Alice Springs (Australie)

2008. « A Women’s Exhibition », Redrock Gallery, Beijing (Chine)

2008. « Three Petyarres », Kate Owen Gallery, Sydney (Australie)

2007. « Group Exhibition », International Art Expo, Beijing (Chine)

2006. « Relocation Exhibition », Redrock Gallery, South Yarra (Australie)

2005-2006. « Cicada Trading » Adu Dhabi (États Arabes Unis), Bahrain, Paris (France), Houston (États-Unis), Milan (Italie), Istanbul (Turquie)

1993. Central Australian Aboriginal Art and Craft Exhibition, Araluen Centre, Alice Springs (Australie)

1990. A Picture Story Exhibition of 88 works on Silk from the Holmes a Court Collection », (Australie)

Informations complémentaires

Dimensions 91 x 43 cm